Search

Groupe d’étude sur l'efficacité du traitement contre le paludisme pendant la grossesse

Évaluation de l'efficacité d'une gamme de médicaments antipaludiques utilisés dans le cadre du traitement du paludisme à P. falciparum pendant tous les trimestres de grossesse en Afrique et en Asie

Mise à jour et aperçu général

Le groupe d'étude sur l'efficacité du traitement contre le paludisme pendant la grossesse a été créé en juillet 2016. Une invitation a été adressée aux chercheurs intéressés possédant des jeux de données pertinents. Le Plan d'analyse statistique et les résultats seront diffusés à tous les membres du groupe avant l'analyse. La publication est prévue en 2018.

Raison d'être

Environ 60 % de toutes les grossesses ont lieu dans des zones où le paludisme est endémique [1]. En outre, les femmes enceintes et les enfants sont les groupes les plus vulnérables vis à vis de l'infection paludique entraînant une augmentation de la morbidité et de la mortalité. Bien que, par le passé, les études sur l'efficacité des antipaludiques aient été menées de façon intensive, les femmes enceintes avaient été exclues de la majorité des essais cliniques, principalement par soucis de sécurité pour le fœtus. En raison de l'absence de preuve, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a recommandé la quinine, plutôt que la thérapie combinée à base d'artémisinine (ACT), comme traitement de première ligne au cours du premier trimestre de grossesse [2]. Cependant, de récentes études mesurant l'efficacité et l'innocuité des dérivés de l'artémisinine au cours de la grossesse, y compris au cours du premier trimestre [3], ont montré des résultats rassurants [4]. L’ACT peut être recommandée comme traitement de première ligne pour les femmes enceintes, quel que soit le trimestre de grossesse, selon la nouvelle directive de l'OMS [5]. Les données disponibles, sous-tendant les recommandations de traitement actuelles, étant limitées, il est justifié d’engager rapidement des évaluations solides de l'efficacité des traitements pendant la grossesse [6][7]. Le réseau WorldWide Antimalarial Resistance Network (WWARN) a établi une plate-forme de partage des données individuelles sur les patientes. Nous cherchons à élargir la plate-forme et à inclure toutes les études, publiées et non publiées, qui explorent l'impact de l'infection paludique pendant la grossesse.

Objectifs

  1. L’évaluation de l'efficacité des antipaludiques chez les patientes non enceintes sera normalisée selon la directive de l'OMS. Il n'y a pas de consensus sur la façon dont cette évaluation devrait être faite si la grossesse se prolonge au-delà de 28 jours. Nous mènerons des méta-analyses des données individuelles des patientes pour la majorité des traitements qui visent le paludisme à P. falciparum pendant la grossesse et nous explorerons les techniques permettant de mesurer l'efficacité des antipaludiques.
  2. Nous décrirons les résultats maternels et fœtaux à long terme après une seule et plusieurs infections paludiques à P. falciparum et après un traitement pendant la grossesse.

Critères d’inclusion essentiels

  • Études d'efficacité clinique prospectives sur le paludisme non compliqué à P. falciparum, confirmé parasitologiquement, avec un suivi minimum de 28 jours :
  • Nom, date et dose des médicaments antipaludiques
  • Données à l'inclusion : âge de la patiente, âge gestationnel estimé ou trimestre de la grossesse (tous les trimestres seront inclus)
  • Densité des parasites au jour 0
  • Informations sur les symptômes (les données symptomatiques ou asymptomatiques seront incluses)

Critères souhaitables

  • Génotypage pour distinguer la recrudescence de la réinfection
  • Portage des gamétocytes
  • Poids du patient
  • Informations sur la surveillance de l'administration du médicament
  • Nombre de jours avec symptômes avant l'inclusion
  • Hémoglobine ou hématocrite mesuré au jour 0
  • Parité
  • Gestation
  • Informations sur le traitement préventif intermittent (TPIg)
  • Informations sur l’utilisation d’hématiniques
  • Résultats sur la grossesse
  • Résultats à la naissance

Normalisation et analyse des données

Après le téléchargement des données dans son organe d'archivage, WWARN normalisera les ensembles de données, selon son Plan de gestion et d'analyse statistique des données cliniques, et les rassemblera au sein d'une base de données unique contenant des données individuelles de patients dont la qualité sera garantie.

Le temps écoulé avant la recrudescence sera évalué avec ou sans ajustements relatifs à l'emplacement géographique et aux facteurs de confusion connus. Les facteurs de risque de recrudescence, en particulier la dose de médicaments antipaludiques par poids corporel, seront évalués. Un plan d'analyse statistique détaillé sera élaboré et partagé avec tous les contributeurs de données avant les analyses.

Gouvernance du groupe d’étude

Le groupe d'étude comprend des chercheurs qui ont contribué à l'analyse groupée en fournissant des jeux de données pertinents. Les jeux de données restent la propriété du chercheur. Le groupe d'étude décide collectivement d'ajouter des études supplémentaires, des analyses de données et des plans de publication, en accord avec la politique de publication WWARN. Le groupe d'étude nomme une ou deux personnes pour coordonner les activités, notamment l'analyse des données, la rédaction des publications et les rapports qui seront ensuite examinés par le groupe. Le statisticien de WWARN Dr Rashid Mansoor sera responsable des analyses statistiques.

Chronologie

Les informations concernant l'adhésion au groupe d'étude sur l'efficacité du traitement contre le paludisme pendant la grossesse seront communiquées en août 2016, avec une invitation ouverte aux participants potentiels.

Pour de plus amples informations, contactez makoto [dot] saito [at] wwarn [dot] orggeorgina [dot] humphreys [at] wwarn [dot] org ou jenny [dot] hill [at] lstmed [dot] ac [dot] uk

References

  1. Dellicour S, et al. Quantifying the number of pregnancies at risk of malaria in 2007: a demographic study. PLoS Med 2010;7:e1000221. doi:10.1371/journal.pmed.1000221. PMID: 20126256 
  2. World Health Organization. Guidelines for the treatment of malaria. - 3rd edition. Geneva: World Health Organization; 2015.
  3. Moore KA, et al. Safety of artemisinins in first trimester of prospectively followed pregnancies: an observational study. Lancet Infect Dis 2016;3099:1–8. doi:10.1016/S1473-3099(15)00547-2. PMID: 26869377 
  4. The PREGACT Study Group. Four Artemisinin-Based Treatments in African Pregnant Women with Malaria. N Engl J Med 2016;374:913–27. doi:10.1056/NEJMoa1508606. PMID: 26962727
  5. Recommendations on intermittent screening and treatment in pregnancy and the safety of ACTs in the first trimester. Malaria Policy Advisory Committee Meeting, WHO. Geneva: 2015. Available at http://www.who.int/malaria/publications/atoz/istp-and-act-in-pregnancy.pdf
  6. Burger RJ, et al. Artemisinin-Based Combination Therapy Versus Quinine or Other Combinations for Treatment of Uncomplicated Plasmodium falciparum Malaria in the Second and Third Trimester of Pregnancy: A Systematic Review and Meta-Analysis. Open Forum Infect Dis 2016;3:ofv170. doi:10.1093/ofid/ofv170. PMID: 26788543
  7. Tagbor H, et al. Antimalarial drug combinations for treating uncomplicated malaria in pregnancy. Cochrane Database Syst Rev 2015;8. doi:10.1002/14651858.CD011832.