Search
Blood sample from child

Groupe d'etude PK/PD sur la piperaquine

Une analyse des données PK/PD individuelles groupées servant à guider les recommandations de dosage dans les populations clés cibles

Chronologie et activités futures

L'analyse pharmacocinétique-pharmacodynamique (PK/PD) de population sur la pipéraquine est actuellement en cours. Les résultats circuleront parmi les chercheurs participants pour recueillir réactions et approbation.

L'analyse pharmacocinétique rassemble les données issues d'un total de 571 patients et 50 volontaires sains d'Afrique (n=365) et d'Asie du Sud-Est (n=256).

 

L'organisation des données du groupe d'étude s'est achevée en 2013.

Raison d'être

La dihydroartémisinine-pipéraquine (DHA-PPQ) est une thérapie combinée à base d'artémisinine à dose fixe, qui a été récemment ajoutée à la liste des traitements recommandés par l'OMS contre le paludisme non compliqué. En dépit d'une utilisation croissante de la DHA-PPQ, l'exposition au médicament requise pour obtenir un taux de guérison élevé, ou une période raisonnable de prophylaxie post-traitement, n'est pas encore clairement définie.

L'urgence de cette analyse des données PK/PD individuelles groupées a été mise en évidence par la publication, en décembre 2013, des résultats du groupe d'étude WWARN sur l'impact de la dose de dihydroartémisinine-pipéraquine. Ces résultats prouvent que l'efficacité de DHA-PPQ est excellente dans toutes sortes de conditions de transmission ; cependant, un dosage faible de pipéraquine est associé à des échecs du traitement. Une plus grande proportion de jeunes enfants reçoivent une dose faible de pipéraquine. Ils présentent également un risque accru d'échecs de traitement, même après avoir pris en compte la dose et la parasitémie, soulignant ainsi la nécessité de poursuivre l'optimisation de la dose.

Objectifs

  • Affiner la définition des concentrations thérapeutiques de pipéraquine, en termes de paramètres pharmacocinétiques (p. ex. ASC et concentration au jour 7), qui fournit le meilleur prédicteur de la réponse thérapeutique
  • Déterminer les facteurs patient et environnementaux qui provoquent des modifications des données pharmacocinétiques de la pipéraquine telles, qu'elles finissent par compromettre l'efficacité (et la sécurité, si les données le permettent)

Critères d'inclusion des ensembles de données

  • Patients infectés par P. falciparum ou volontaires sains
  • Traités avec de la dihydroartémisinine et de la pipéraquine
  • Concentration(s) de pipéraquine

Normalisation et analyse des données

Après le téléchargement dans l'organe d'archivage de WWARN, les ensembles de données sont transformés, normalisés et regroupés selon les plans de gestion et d'analyse statistique des données pharmacologiques et cliniques. Le statisticien en charge du projet développe un plan d'analyse statistique, spécifique à l'analyse groupée, en collaboration avec les membres du groupe d'étude.

La base de données PK/PD groupées sur la pipéraquine contient les éléments suivants :

  • Données démographiques
  • Caractéristiques du patient à l'inclusion 
  • Signes et symptômes cliniques dans le temps
  • Dosage (dose en mg/kg) et heure(s) des prises
  • Concentration(s) de pipéraquine et temps d'échantillonnage
  • Densités du parasite en fonction du temps
  • Résultat du traitement (y compris PCR, si disponible)
  • Hématologie (biochimie)
  • Données moléculaires

Gouvernance du groupe d'étude et adhésion

Le groupe d'étude comprend des chercheurs qui ont contribué à l'analyse groupée en fournissant des jeux de données pertinents. Les jeux de données restent la propriété du chercheur. Le groupe d'étude décide collectivement d'ajouter des études supplémentaires, des analyses de données et des plans de publication, en accord avec la politique de publication WWARN. Le groupe d'étude est dirigé par le professeur Karen Barnes, chef du groupe pharmacologie WWARN, et le Dr Joel Tarning, chef de l'unité de modélisation pharmacométrique WWARN. Richard Höglund dirige l'analyse pharmacométrique. Lesley Workman dirige l'organisation des données. Ensemble, ils coordonnent les activités, notamment l'achèvement de la collecte des données, les plans d'analyse et la rédaction des publications et des rapports qui seront ensuite examinés par le groupe.