Search
Red blood cells

Groupe d’étude hématologique

Une analyse groupée de la réponse hématologique avant et après le traitement du paludisme à Plasmodium falciparum

Mise à jour et aperçu général

Le groupe d'étude hématologique s'est formé en mai 2014, avec une invitation ouverte aux chercheurs intéressés possédant des jeux de données pertinents. La collecte et l'organisation des données ont commencé. L'analyse de données commencera au mois d'avril 2015 et un manuscrit devrait être soumis pour publication d'ici décembre 2015. Les données répondant aux critères d'inclusion et issues de plus de 70 000 patients ont déjà été recueillies et normalisées.

Logique

Les thérapies combinées à base d'artémisinine (ACT) ont été adoptées en tant que première ligne de traitement antipaludique dans la plupart des pays d'endémie palustre et sont devenues la pierre angulaire du traitement du paludisme non compliqué. Les ACT ont montré des taux de guérison élevés et, en raison de leur mode d'action rapide, permettent d'obtenir rapidement une clairance parasitaire précoce. L'anémie associée au paludisme est un phénomène complexe, lié à une augmentation de la destruction des globules rouges et de la suppression de l'hématopoïèse, et aggravé par l'état nutritionnel et le portage des helminthes. Suivant les ACT, leur effet sur l'anémie peut être différent, mais la quantification de la chute, imputable aux antipaludiques, du taux d'hémoglobine après le traitement des infections à Plasmodium falciparum avec différentes ACT, n'a pas été évaluée à grande échelle.

Des rapports récents ont décrit des réductions variables du taux d'hémoglobine, lors de la phase de rétablissement, après le traitement avec différents ACT. On a également signalé des cas de rebond de l'anémie, suite à l'utilisation d'artésunate en monothérapie contre le paludisme grave, qui ont été attribués à l'effet de l'artésunate sur la moelle osseuse. Une bonne compréhension de la réponse et du rétablissement hématologiques normaux, après le traitement du paludisme non compliqué, est cruciale si l'on veut quantifier les risques et les avantages des différentes options de traitement, des ACT comme d'autres antipaludiques tels que la primaquine à dose unique.

Objectifs

  • Quantifier la réduction du taux d'hémoglobine associée au paludisme aigu non compliqué, avant et après traitement
  • Évaluer les facteurs de risque indépendants associés à l'anémie au début du traitement
  • Évaluer les facteurs de risque associés au développement de l'anémie pendant la phase de suivi
  • Évaluer le temps écoulé avant le retour à un taux d'hémoglobine normal, après l'administration des différentes ACT
  • Évaluer l'effet supplémentaire d'une dose unique de primaquine chez des patients recevant un traitement précoce de primaquine, le cas échéant

Critères d’inclusion

  • Études cliniques d'efficacité du paludisme à Plasmodium falciparum  non compliqué :
    • Patients traités, par une ACT ou par un régime indépendant des ACT
    • Hémoglobine (Hb) ou hématocrite (Ht) ou numération des globules rouges (NGR) mesurés au jour 0 et durant les visites suivantes
  • Étude des métadonnées suivant la description fournie dans le document Clinical Data Management and Statistical Analysis Plan
  • Données à l'inclusion sur l'âge du patient et son sexe

Critères souhaitables

  • Hb, Ht ou NGR au cours du suivi
  • Résultats du génotypage par PCR
  • Dosage Mg/kg
  • Poids du patient
  • Informations sur la splénomégalie et l'hépatomégalie
  • Malnutrition mesurée en fonction du poids, de l'âge et des différences de taille

Normalisation et analyse des données

Après le téléchargement des données dans son organe d'archivage, WWARN normalisera les ensembles de données, selon son plan d’analyses statistiques et de gestion des données cliniques, et les rassemblera au sein d'une base de données unique contenant des données individuelles de patients dont la qualité devra être assurée.

Les mesures de l'hématocrite seront converties en hémoglobine selon la formule : hématocrite = 5,62+2,60*hémoglobine. La chute fractionnaire en hémoglobine sera définie comme suit : (Hémoglobine au jour 0 moins hémoglobine au jour 3, au jour 7 ou au dernier jour) divisé par hémoglobine au jour 0. On parle d'anémie lorsque le taux d'hémoglobine est inférieur à 10 g/dl et d'anémie sévère lorsque l'hémoglobine est inférieure à 7 g/dl.

Le temps écoulé avant le retour à un taux d'hémoglobine normal sera évalué dans un nombre varié de sous-groupes. Après avoir déterminé les valeurs d'hémoglobine normales pour chaque sous-groupe, celles-ci seront utilisées pour calculer la chute fractionnaire de l'hémoglobine avant et après le traitement. En particulier, le rôle de l'administration précoce d'une dose unique de primaquine et son effet sur l'augmentation de l'hémolyse seront examinés dans un groupe de patients ayant reçu un traitement à base de primaquine.

La normalisation hématologique chez les patients ayant reçu un traitement, avec ou sans ACT, sera comparée après contrôle des facteurs de confusion connus.

Gouvernance du groupe d’étude

Le groupe d'étude comprend des chercheurs qui ont contribué à l'analyse groupée en fournissant des jeux de données pertinents. Les jeux de données restent la propriété du chercheur. Le groupe d'étude décide collectivement d'ajouter des études complémentaires, des analyses de données et des plans de publication, en accord avec la politique de publication WWARN. Le groupe d'étude nomme une ou deux personnes pour coordonner les activités, notamment l'analyse des données, la rédaction des publications et des rapports qui seront ensuite examinés par le groupe. Les statisticiens WWARN seront responsables des analyses statistiques.