Search

Groupe d'étude Anémie et P. vivax

Analyse des conséquences de l'infection symptomatique à Plasmodium vivax sur l'anémie avant et après un traitement antipaludique 

Mise à jour et aperçu général

Le groupe d'étude Anémie et P. vivax a été créé en mars 2016, avec une invitation adressée aux chercheurs intéressés possédant des jeux de données pertinents. La collecte et l'organisation des données ont commencé. D'autres contributions seront acceptées jusqu'en août 2016. L'analyse débutera dans la seconde moitié de 2016 et un manuscrit devrait être soumis pour publication en 2018. 

Raison d'être

Des données de plus en plus nombreuses montrent que P. vivax est à l'origine d'une morbidité et d'une mortalité associée importantes. Une proportion non négligeable de cette morbidité est attribuable à l'anémie sévère qui résulte d'infections à P. vivax récurrentes, où chaque rechute se traduit par une augmentation cumulative du risque d'anémie. L'anémie associée au paludisme est un phénomène complexe, lié à une dégradation accrue des globules rouges et à l'inhibition de l'hématopoïèse. Elle est aggravée par l'état nutritionnel, le portage des helminthes et l'hémolyse induite par les médicaments. Le degré d'anémie causé par le paludisme à P. vivax et ses facteurs de risque n'a jamais été évalué à grande échelle.  

Le contrôle et l'élimination du paludisme à P. vivax exigent une prévention efficace et sûre des infections récurrentes, ce qui demande un traitement radical ciblant à la fois les stades sanguins et hépatiques du parasite. La primaquine est le seul médicament largement disponible et actif contre les stades hépatiques. Or, elle peut induire l'hémolyse chez les patients déficitaires en glucose-6-phosphate déshydrogénase (G6PD). Afin de quantifier les risques et les avantages du traitement radical contre P. vivax, il est crucial de déterminer la réponse hématologique normale après l'infection à P. vivax et son traitement.

Objectifs

  • Quantifier la nette diminution du taux d'hémoglobine, avant et après le traitement, associée au paludisme à P. vivax aiguë
  • Quantifier la réduction d'hémoglobine associée au paludisme à P. vivax récurrent
  • Évaluer des facteurs de risque indépendants, liés à l'anémie, au début du traitement contre le paludisme à P. vivax récurrent et aiguë
  • Évaluer les facteurs de risque associés au développement de l'anémie au cours de la phase de suivi, avec et sans primaquine
  • Évaluer le temps de guérison de l'anémie après administration de la chloroquine et le comparer avec des traitements sans chloroquine
  • Évaluer l'effet de la dose de primaquine en mg/kg sur la réduction d'hémoglobine et sur le temps écoulé jusqu'à la guérison de l'anémie

Critères d’inclusion essentiels

  • Études prospectives d'efficacité clinique sur le paludisme à P. vivax non compliqué :
  • Informations sur l'administration du médicament : utilisation, calendrier et dose. Toutes les études prospectives sur les traitements peuvent fournir des informations précieuses sur la réponse hématologique, particulièrement les études cliniques qui comparent le traitement par agents schizontocides, avec et sans la primaquine.
  • Hémoglobine (Hb) ou hématocrite (Ht) ou numération des globules rouges (NGR) mesurés au jour 0 et durant les visites suivantes

Critères souhaitables

  • Dosage mg/kg
  • Poids du patient
  • Informations sur la splénomégalie et l'hépatomégalie
  • Malnutrition mesurée en fonction du poids et de l'âge, avec ou sans mesure de la taille ou de la circonférence de la partie supérieure du bras
  • Numération-formule sanguine
  • Évaluation qualitative ou quantitative du statut G6PD
  • Information sur les épisodes à P. vivax précédents

Normalisation et analyse statistique des données

Après le téléchargement des données dans son organe d'archivage, WWARN les normalisera selon son Plan de gestion et d'analyse statistique des données cliniques et les rassemblera au sein d'une base de données unique contenant des données individuelles de patients dont la qualité est garantie. Les mesures de l'hématocrite seront converties en concentration d'hémoglobine ; l'anémie sera établie lorsque la concentration d'hémoglobine est inférieure à 10 g/dl et lorsque cette dernière passe sous la barre des 7 g/dl, il s'agira d'une anémie sévère. Le temps écoulé avant le retour à un taux d'hémoglobine normal sera évalué dans un certain nombre de sous-analyses. Après avoir déterminer les valeurs d'hémoglobine normales pour chaque sous-groupe, celles-ci seront utilisées pour calculer la chute fractionnaire de l'hémoglobine avant et après le traitement.  En particulier, le rôle du dosage en mg/kg de la primaquine et son échelonnement dans le temps, ainsi que son effet sur l'accroissement de l'hémolyse et la récupération hématologique, seront examinés dans un sous-groupe de patients recevant un traitement à la primaquine une fois que les facteurs de confusion connus seront maitrisés. Un plan d'analyse statistique détaillé sera élaboré avant de commencer l'analyse et sera partagé avec tous les contributeurs.

Gouvernance du groupe d’étude

Le groupe d'étude Anémie et P. vivax comprend des chercheurs qui ont contribué à l'analyse groupée en fournissant des jeux de données pertinents. Ces jeux de données resteront la propriété du chercheur et ne seront pas partagés sans leur consentement. Les statisticiens de WWARN superviseront les analyses statistiques. Le groupe d'étude prend collectivement les décisions concernant l'inclusion éventuelle d'autres études et les projets de publication. Les chercheurs participants seront mentionnés dans toute publication comme contributeurs sous le libellé du groupe d'étude Anémie et P. vivax Le groupe d'étude nommera un comité de rédaction pour coordonner les activités, notamment l'analyse des données, la rédaction des publications et les rapports qui seront ensuite examinés par l'ensemble du groupe. Le comité de rédaction sera composé d'un groupe de chercheurs désireux d'entreprendre l'analyse des données et la préparation du manuscrit. Les auteurs seront reconnus en vertu des lignes directrices de l'ICMJE (International Committee of Medical Journal Editors) et de la politique de publication WWARN.

Pour de plus amples renseignements, merci d'envoyer un email à Rob Commons à clinical [at] wwarn [dot] org.

For further information, please contact Rob Commons on email: clinical [at] wwarn [dot] org