Search

Beaucoup de bruit autour de la qualité des médicaments

17 June 2016

Les médicaments de mauvaise qualité ont une incidence sur un nombre croissant de classes de médicaments pharmacologiques, y compris les anti-infectants, et se rencontrent dans le monde entier.

Le groupe WWARN sur la qualité des médicaments s'est engagé à participer à la lutte contre les médicaments de mauvaise qualité, une pandémie mondiale qui menace la vie de millions de personnes. Les médicaments de mauvaise qualité peuvent être divisés en trois groupes : les médicaments falsifiés, de qualité inférieure ou dégradés. Les médicaments falsifiés prétendent être des médicaments autorisés mais ils sont en fait étiquetés frauduleusement de manière délibérée pour en dissimuler la nature ou la source. Ils peuvent contenir les bons principes actifs (mais généralement en quantité inexacte), les mauvais principes actifs ou aucun principe actif. Les médicaments de qualité inférieure sont des produits mis au point par des fabricants autorisés qui ne respectent pas leurs propres normes de qualité et spécifications. Les médicaments dégradés sont conformes aux normes à leur sortie d’usine, mais ils se dégradent à cause de conditions de stockage inappropriées telles que l'absence de systèmes de réfrigération, en particulier dans les climats chauds.

Les médicaments de mauvaise qualité ont une incidence sur un nombre croissant de classes de médicaments pharmacologiques, y compris les anti-infectants, et se rencontrent dans le monde entier. Ils affectent la vie des patients et ont des répercussions sur le système de soins de santé, depuis les chaînes d’approvisionnement jusqu’aux activités de distribution illégale.

Les thérapies combinées à base d'artémisinine (ACT), les antipaludiques actuellement recommandés pour traiter le paludisme à Plasmodium falciparum dans 81 pays, lorsqu’elles sont de mauvaise qualité, sont au cœur de la pandémie. De grandes quantités d'ACT de mauvaise qualité, en particulier lorsque les concentrations d’antipaludiques sont sous-thérapeutiques, réduisent l'efficacité de ces médicaments vitaux et sont susceptibles de stimuler la résistance aux médicaments antipaludiques.

Pour répondre à ces défis, le groupe WWARN sur la qualité des médicaments facilite le partage d'expertise et la collecte d'informations à l'échelle mondiale pour accroître notre compréhension de la prévalence et de la distribution des médicaments de mauvaise qualité. Notre équipe est en train de revoir les données publiquement disponibles à partir d'un large éventail de sources (y compris la littérature scientifique et destinée au grand public, ainsi que les sites web des organismes de réglementation des médicaments). Les résultats démontrent la difficulté d'interpréter les données recueillies auprès de sources aussi diverses. Ils mettent également en évidence les principales lacunes géographiques dans les données publiées sur la qualité des antipaludiques qui sont estimées à 53 % : 51 des 96 pays d'endémie palustre dans le monde ne disposent pas d'informations sur la qualité des médicaments.

L'outil AQ Surveyor est le premier organe d’archivage mondial disponible librement qui rassemble tous les rapports publiés sur la qualité des antipaludiques au cours des 60 dernières années. Cet outil de cartographie en ligne est mis à jour mensuellement avec de nouveaux rapports et peut fournir aux utilisateurs des résumés personnalisés de rapports publiés sur la qualité des antipaludiques dans plusieurs pays sur une période de temps donné. L'outil AQ Surveyor fournit une plate-forme destinée à encourager la poursuite du débat sur l'épidémiologie, la détection et la prévention des médicaments de mauvaise qualité entre les chercheurs, les décideurs, les bailleurs de fonds et les sociétés pharmaceutiques. Il soutient les efforts des organisations nationales et internationales qui fournissent aux patients des médicaments antipaludiques efficaces et de qualité.

Le groupe collabore également avec les universitaires, les organismes de réglementation des médicaments et les organisations internationales pour élaborer et évaluer la performance d’outils de diagnostic abordables, rapides et conviviaux. Les essais sur le terrain établissent une référence en matière d'efficacité des dispositifs, comme ceux fondés sur les techniques du proche infrarouge, et fournissent un retour d’informations aux fabricants afin qu'ils puissent faire évoluer et améliorer les outils. Cette approche axée sur le terrain renforce également la capacité des chercheurs et des travailleurs de santé à utiliser des diagnostics, en particulier dans les pays à revenu faible et intermédiaire. 

En plus de l'absence de données fiables sur la qualité des antipaludiques, il y a une mauvaise compréhension dans le secteur de la santé des termes et définitions utilisés pour définir la qualité des médicaments. Les collectivités où pullule la maladie demeurent très peu au courant des risques encourus en prenant des médicaments de mauvaise qualité et les autorités de réglementation des médicaments disposent de ressources humaines et financières limitées pour s'attaquer aux problèmes. En l'absence d’une législation pénale mondiale permettant de poursuivre les trafiquants et de protéger les victimes, il n'est pas surprenant que le problème s'aggrave.

Le groupe sur la qualité des médicaments est constitué d'un réseau de partenaires internationaux qui préconisent une meilleure communication et des actions à l’échelle mondiale plus coordonnées entre les organisations nationales et internationales, les fonctionnaires des douanes, de la police, les compagnies pharmaceutiques et les chercheurs. L’objectif est de mieux combler les lacunes dans les données disponibles fondées sur des preuves, accroître notre compréhension des facteurs contribuant à la résistance aux médicaments et sauver plus de vies.

Du 4 au 9 juillet 2016, la London School of Hygiene & Tropical Medicine accueillera un cours sur la qualité des médicaments regroupant des professionnels et des étudiants, issus des secteurs réglementaire, pharmaceutique, biomédical, chimique, juridique et de la santé publique, qui pourront échanger et approfondir leurs connaissances. Le cours fournira des données probantes qui viendront éclairer les politiques et renforcer les capacités de recherche pour l'avenir - qu’il s’agisse de l’innovation en matière d'analyse chimique, de l'analyse juridique ou la cartographie, l'épidémiologie et les perceptions du public.

S'appuyant sur l'expertise acquise dans le domaine des ACT de mauvaise qualité, le groupe sur la qualité des médicaments prévoit de créer d'autres outils de visualisation - semblables à l'AQ Surveyor - afin de présenter des données sur la qualité des autres médicaments importants comme les antibiotiques, les médicaments antituberculeux, les antirétroviraux, les antidiabétiques et les médicaments de santé sexuelle et maternelle. Ces analyses et ressources seront disponibles dans les prochains mois sur le site web de l’Observatoire des données sur les maladies infectieuses.

Pour plus d'informations sur nos travaux, ou pour partager vos idées en vue d’une collaboration, veuillez contacter notre coordonnatrice de la qualité des médicaments, Céline Caillet, par email : celine [dot] caillet [at] wwarn [dot] org