Search
ASTMH 2014 logo

Rejoignez-nous à la réunion annuelle 2014 de l'ASTMH

28 October 2014

Participerez-vous à la 63e réunion annuelle de la Société américaine de médecine tropicale (ASTMH) ? L'équipe WWARN espère vous y rencontrer pour discuter de la façon dont nous pourrions travailler ensemble. Vous pouvez également assister à nos séances et ainsi prendre connaissance de nos derniers résultats.

L'équipe WWARN disposera d'une salle de réunion où nous serions ravis d'organiser une rencontre avec vous en marge de la conférence. Vous nous trouverez à l'hôtel Marriot New Orleans, lundi et mardi, dans la salle La Galerie 2, et mercredi et jeudi dans la salle Iberville.

Nos séances les plus marquantes : 

  • Lundi 3 novembre 2014, 8 h - Effet des combinaisons thérapeutiques à base de dérivés d’artémisinine sur le portage des gamétocytes de P. falciparum : une analyse groupée des données patient individuelles
  • Mercredi 5 novembre 2014, 16 h - Efficacité de l'artéméther-luméfantrine : poursuivre l'optimisation de la dose
  • Jeudi 6 novembre 2014, 8 h - Médicaments falsifiés en Afrique et santé publique : « aucune action, que des mots »

Vous pouvez télécharger une fiche de synthèse de toutes les séances conduites par WWARN et nos partenaires.

Les gamétocytes ne causent pas les symptômes liés à l'infection par le paludisme mais ils sont essentiels à la poursuite du cycle de l'infection entre le moustique vecteur et l'hôte humain, une étape importante du cycle de vie du parasite responsable du paludisme. Cette année, le Dr Teun Bousema de la London School of Hygiene et Tropical Medicine présentera les premiers résultats obtenus par le groupe d'étude sur le portage des gamétocytes, un projet collaboratif co-dirigé par le Centre médical de l'université Radboud, la London School of Hygiene & Tropical Medicine et WWARN. Le groupe évalue les facteurs de risque de l'échec du traitement associé au portage et à la clairance des gamétocytes dans des conditions endémiques variées et avec toute une gamme de traitements médicamenteux. Rejoignez le Dr Bousema, le lundi 3 novembre, à la séance Paludisme: prévention de la transmission.

Le Dr Christian Nsanzabana, notre coordinateur scientifique, présentera le mercredi 5 novembre, durant la séance Paludisme : chimiothérapie - traitement du paludisme. Le Dr Nsanzabana exposera les derniers résultats au nom du groupe d'étude sur l'impact de la posologie d'artéméther-luméfantrine (AL). Le groupe d'étude a examiné les facteurs qui augmentent le risque d'échec du traitement chez les enfants, en Asie et en Afrique. Les données fournies par l'analyse suggèrent que les enfants sous-alimentés pourraient bénéficier d'une dose d'AL plus élevée que celle recommandée actuellement.

L'utilisation de médicaments antipaludiques falsifiés ou de qualité inférieure menace d'accélérer la propagation et l'émergence de la résistance aux antipaludiques. En outre, ces médicaments de mauvaise qualité entraînent une morbidité et une mortalité évitables et la perte de confiance dans les systèmes de santé nationaux, en particulier dans les pays à faible et à moyen revenu. Le professeur Paul Newton, responsable de la qualité des antipaludiques à WWARN, présentera les résultats de son étude récente publiée dans Lancet Global Health, Médicaments falsifiés en Afrique et santé publique : « aucune action, que des mots » . Cette étude, soutenue par WWARN et d'autres collaborateurs, détaille l'analyse faite par les autorités en Angola suite à la saisie d'un chargement importé contenant 1,4 million de paquets de médicaments falsifiés. Rejoignez cette présentation, le jeudi 6 novembre 2014, à 8 h, pendant la séance Santé mondiale : renforcement des systèmes de santé et développement sanitaire.

Si vous n'êtes pas en mesure de nous rejoindre, pourquoi ne pas assister à la conférence via Twitter en nous suivant sur @WWARN. Prenez connaissance de nos dernières actualités ou envoyez vos questions à info [at] wwarn [dot] org.

Joignez-nous en ligne pour des nouvelles fraîches sur les conférences et partagez vos sujets d'actualité préférés.

Tweetez @WWARN et visitez twitter.com/WWARN

« Aimez » WWARN ici https://www.facebook.com/AntimalarialResistance