Search

Nouveau: un groupe d’étude hématologique

29 May 2014

Une analyse groupée de la réponse hématologique avant et après le traitement du paludisme à Plasmodium falciparum

L'infection paludéenne est associée à une diminution de l'hémoglobine dans le sang, ce qui peut souvent entraîner une anémie. Toutefois, on sait peu de choses sur les effets des thérapies combinées à base d'artémisinine (ACT), le traitement standard du paludisme à Plasmodium falciparum, sur le taux d'hémoglobine et sur les anémies liées au paludisme.

L'anémie liée au paludisme est un phénomène complexe et, suivant les ACT utilisées, les conséquences sur l'anémie peuvent être différentes. Bien que certaines études récentes aient décrit des taux d'hémoglobine différents, mesurés au cours de la phase de rétablissement, après l’administration de différentes ACT, la pleine portée des modifications du taux d'hémoglobine au cours du traitement par ACT n'a pas été évaluée à grande échelle.

Afin d'élargir notre compréhension de cette question, les partenaires du réseau  WWARN ont mis en place un nouveau groupe d'étude hématologique. Ce groupe vise à mieux comprendre la réponse et le rétablissement hématologiques normaux des patients, après leur traitement contre le paludisme à Plasmodium falciparum non compliqué.

« L'anémie liée au paludisme est un problème important dans les régions d'endémie palustre, comme l'Ouganda, le Mali et Madagascar, et nous ne comprenons tout simplement pas comment le traitement de première ligne actuel contre le paludisme affecte ce problème », explique le professeur Ric Price, responsable du groupe clinique WWARN et co-responsable de ce groupe d'étude. « Ce groupe fournira des données concernant les ACT à administrer aux personnes les plus exposées au risque d'anémie pendant l'infection paludéenne, notamment les jeunes enfants et les femmes enceintes. »

L'objectif de ce groupe d'étude est de créer une base de données unique regroupant des données individuelles patients, dont la qualité devra être assurée, afin de quantifier :

  • les risques et les avantages des différentes options de traitement, des ACT comme d'autres antipaludiques tels que la primaquine à dose unique ; 
  • la réduction du taux d'hémoglobine associée au paludisme aigu non compliqué, avant et après traitement.

 

Et afin d'évaluer : 

  • les facteurs associés à l'anémie au début du traitement et le développement de l'anémie pendant la phase de suivi  
  • le temps écoulé avant la normalisation hématologique, après l'administration de différents ACT. 

 

Le groupe d'étude sera co-dirigé par les partenaires de recherche suivants : Prof Ric Price, responsable de groupe clinique, le Dr Christian Nsanzabana, coordinateur scientifique clinique, et le Dr Kasia Stepniewska, responsable des statistiques à WWARN.

Les ensembles de données provenant de plus de 100 études, portant sur 70 000 patients atteints de paludisme avec des informations d'hématologie, ont déjà été versés au Centre de données WWARN mais d'autres études avec des données hématologiques sont nécessaires.  Pour en savoir plus sur l'analyse et la proposition concernant la gouvernance ainsi que sur la façon de rejoindre ce groupe [Insert link here]. Pour de plus amples informations, contactez l'équipe à : clinical [at] wwarn [dot] org