Search
Credit: Albert González Farran, UNAMID. Darfur 2013

Paludisme et malnutrition – Évaluation des risques pour les jeunes enfants

26 November 2018

Un Groupe d’étude WWARN a récemment publié une vaste revue systématique de la littérature pour comprendre l’impact de la sous-alimentation sur le risque de contracter le paludisme chez les enfants. L’objectif était d’évaluer les preuves permettant d’optimiser les stratégies de traitement antipaludique et de soutenir mondialement les professionnels de la santé pour qu’ils améliorent la qualité de vie de nos patients les plus vulnérables.

La malnutrition et le paludisme coexistent souvent dans les communautés appauvries et pourtant, nous savons très peu de choses sur le lien qui existe entre la malnutrition chez les enfants en bas âge et la gravité du paludisme, en particulier en Afrique subsaharienne, là où le plus grand nombre d’enfants meurent de ces deux fléaux.

C’est un fait, les patients souffrant de malnutrition, de co-infections par le VIH ou la TB et les femmes enceintes sont souvent exclus des essais d’efficacité sur les médicaments antipaludiques. Cette revue a confirmé qu’il y a très peu de données publiées sur la relation entre la malnutrition et les réponses thérapeutiques aux antipaludiques. Cette pénurie d’informations est particulièrement évidente en ce qui concerne les thérapies combinées à base d'artémisinine (ACT) et leurs propriétés pharmacocinétiques chez les enfants souffrant de malnutrition. Combler cette lacune est un élément clé dans la lutte contre le paludisme et son élimination.

Synthèse des preuves

Les résultats de cette revue fournissent des données d’observation supplémentaires qui soutiennent l’existence d’une association relativement constante entre la malnutrition chronique et la parasitémie élevée et l’anémie, ces deux dernières étant liées au paludisme sévère. On estime que la malnutrition aiguë sévère est liée à une malabsorption intestinale des médicaments qui entraine une exposition sous-optimale aux médicaments, ce qui contribue d’une part, à des résultats médiocres pour le patient et, d’autre part, à la sélection accélérée de la résistance aux médicaments antipaludiques.

Qu'en est-il des enfants?

Les ensembles de données diffèrent significativement en ce qui concerne les définitions du paludisme, les caractéristiques de la population étudiée, la mesure de l’état nutritionnel et les critères d’évaluation mesurés. En conséquence, il n’y a aucune association cohérente entre le risque d’infection palustre et la sous-alimentation durant l’enfance. De plus, la relation temporelle entre la malnutrition et le risque de paludisme n’est pas claire.

Que devons-nous considérer ensuite ?

Les populations dans le monde qui, d’une part, souffrent de sous-alimentation et qui, d’autre part, sont exposées à un risque élevé de paludisme, se recoupent largement et peuvent représenter une proportion croissante des patients atteints de paludisme. Cependant, la résolution des tendances contradictoires nécessitera des protocoles standardisés pour évaluer la relation clinique entre le paludisme et la malnutrition. En outre, il conviendra de réaliser une analyse approfondie des propriétés pharmacodynamiques et pharmacocinétiques des ACT dans les populations pédiatriques mal nourries pour optimiser le dosage des antipaludiques dans ce groupe très vulnérable.

Assurer l’efficacité et l’innocuité des antipaludiques dans les populations mal nourries peut minimiser la sélection de la résistance des parasites dans les régions qui se recoupent, une inquiétude croissante en Asie du Sud-Est et une menace potentielle pour la lutte contre le paludisme en Afrique subsaharienne.

Nous devons concentrer nos efforts de recherche pour savoir si les stratégies de dosage des ACT sont optimales chez les enfants sous-alimentés. Au cours de la revue systématique de WWARN, nous espérons pouvoir utiliser les données individuelles des patients afin de mieux comprendre la variabilité et l’hétérogénéité des données et résultats observés.

Consulter les résultats : Das D. et al. Complex interactions between malaria and malnutrition: a systematic literature review. BMC Med. 2018 Oct 29;16(1):186. doi: 10.1186/s12916-018-1177-5.

Consulter les informations contextuelles du groupe d’étude :

Debashish Das est un chercheur expert du paludisme au WorldWide Antimalarial Resistance Network. C’est un médecin qui a grandi et étudié au Bangladesh. Il a travaillé dans divers structures en Asie et en Afrique avant de rejoindre le réseau WWARN à Oxford.